Et pourquoi "Jiro" ?

 

Et pourquoi "Jiro" ?

Girovillers-sous-Montfort, dit Giro, minuscule lieu-dit des ballons vosgiens, c'est le berceau familial.

Village natif de mon grand-père maternel mais aussi de mes souvenirs d'enfant pendant les grandes vacances, c'est là qu'arrivée à 30 ans, après une vie à Paris, je me retrouve à créer un atelier au plus près de mes racines d'artisane.

En effet, il fut un temps où toutes les femmes du village, y compris dans ma famille, brodaient pour la Haute Couture Parisienne. Les plus expertes envoyaient même leurs ouvrages exécutés au fameux point de Lunéville dans de grandes malles armoiriées jusqu'à Buckingham Palace.

Giro, foyer de mes premières envies d'entreprendre et de mes premiers modèles, c'est ainsi que tout naturellement, j'en suis venue à appeler cette aventure Jiro.

Ma soeur disait "Le Foyer, c'est aussi là où brûle un feu". Et quel feu que celui là...